Tag Archives: français

Les fabricants de navigateurs ramènent la durée de vie des certificats à un an

À partir de septembre, les certificats HTTPS ne peuvent être délivrés que pour une durée maximale d’un an.

CAcert adaptera ses certificats

Temps de lecture: 1 min.

La validité maximale des certificats pour la preuve d’identité sur le Web est encore réduite – dans l’étape suivante à un an. Un vote à ce sujet au sein du CA/Browser Forum en septembre a échoué en raison de la résistance des autorités de certification. Mais en mars, Apple s’est manifesté et a déclaré que Safari n’acceptera les certificats émis après le 1er septembre 2020 que s’ils ne sont pas valables plus d’un an.

Aujourd’hui, Mozilla et Google suivent le mouvement et créent des faits. Dans le passé, des mandats de 5 ans n’étaient pas inhabituels. Actuellement, les certificats peuvent encore être délivrés pour 2 ans (plus précisément : 825 jours — c’est-à-dire plus un certain délai de grâce). Avec le nouveau resserrement, Chrome, par exemple, délivre un ERR_CERT_VALIDITY_TOO_LONG si un certificat a été délivré après le 1er septembre 2020 et est valable plus de 398 jours.

Révocation cassée

La principale raison de la réduction constante de la durée de vie des certificats est le fait qu’il n’existe pas de mécanisme de révocation généralement opérationnel permettant de révoquer un certificat. Les listes de révocation (CRL) et le protocole OCSP (Online Certificate Status Protocol) se sont révélés inadaptés et sont désormais désactivés par défaut.

Les fabricants de navigateurs tiennent toujours leurs propres listes de révocation internes, qu’ils peuvent utiliser pour réagir à des incidents graves. Mais il s’agit d’une procédure quasi manuelle qui ne peut couvrir que les cas problématiques importants. En fin de compte, les fabricants de navigateurs se concentrent maintenant sur la limitation des dommages: si, par exemple, la clé secrète d’un certificat est volée, une date d’expiration qui approche le plus tôt possible devrait résoudre le problème.

Pas de nécessité d’action pour les utilisateurs

Lets Encrypt, qui domine entre-temps le marché, est le pionnier et ne délivre de toute façon des certificats que pour 3 mois. Le renouvellement est ensuite automatisé via ACME. Selon Mozilla, cependant, les autres autorités de certification ont également accepté de ne délivrer des certificats que pour 398 jours à partir du 1er septembre. Compte tenu de la démonstration de puissance des fabricants de navigateurs, ils n’ont probablement pas beaucoup de choix.

En tant qu’exploitant de site web, vous n’avez rien d’autre à faire – même si vous disposez toujours d’un certificat d’une durée de validité plus longue en service. La nouvelle règle ne s’applique qu’aux certificats délivrés après le 1er septembre 2020.